Accueil > Élections cantonales 2013 > Textes > Au Grand Conseil, en toute cohérence (tout-ménage)

Cantonales 2013

 Au Grand Conseil, en toute cohérence (tout-ménage)

vendredi 15 mars 2013


Un État à visage humain

Gérer l’État comme une entreprise a engendré rigidité, insensibilité aux situations individuelles et report des coûts sur les usagers. L’État ne réfléchit plus à ses activités qu’en termes financiers. Entre un État-requin et un État qui dépense sans compter, il y a une troisième voie : un État responsable qui assure ses missions dans le respect de ses partenaires et de la population.

La solidarité

La solidarité, humaine avant d’être financière, est une des valeurs fondamentales défendues par le POP qui continuera de se battre pour assurer un avenir décent et solidaire à l’ensemble de la population.

Pour une écologie sociale

La croissance économique libérale conduit au chacun pour soi. Le seul moyen pour éviter ce piège est de modifier nos modes actuels de production et de consommation. Pour le POP, l’économie doit être au service de l’écologie et non l’inverse.

Pour redéfinir la notion de bien-être

L’émancipation humaine ne peut se poursuivre que si une majorité de citoyennes et de citoyens acceptent de changer profondément leur mode de vie. Ils doivent redéfinir leur notion du bien-être. Si tel n’est pas le cas, c’est au bord du gouffre que nous nous retrouverons toutes et tous, jeunes et vieux, pauvres et riches, gens du Haut, du Bas et des Vallées !

Une culture ouverte à tous

Sans exclure le soutien qui doit être accordé à des acteurs culturels « vedettes », le POP ne souhaite pas abandonner toute idée de répartition des aides. En effet, la culture doit prioritairement être considérée comme une source de cohésion sociale avant de n’en voir que les seules retombées économiques ou de prestige.

Une formation émancipatrice

L’école est le reflet de la société dans laquelle nous vivons. Sous les pressions des milieux économiques, elle vise de plus en plus à former des travailleurs et travailleuses flexibles, adaptables et mobiles, dont le marché du travail a besoin. Le POP veut développer une école dont le but est de former des citoyens et citoyennes critiques, capables de prendre leur destin en main, une école émancipatrice, basée sur l’ouverture et la solidarité.

POP neuchâtelois  |   Dernière mise à jour: le 15 mars 2018

Site réalisé avec SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0